Renforcement des capaciès des pays du Sud: rhétorique et réalté

RMF 28
Novembre 2007

Pratiquement toutes les agences humanitaires parlent de leur engagement à établir – ou à renforcer – les capacités de l’hémisphère Sud. Plusieurs lecteurs et conseillers nous ont encouragés à dédier un numéro du magazine aux questions complexes autour de ces termes si courants mais si rarement définis. A notre surprise, notre appel d’articles n’a pas donné lieu à la vague de réponses attendues. La seule fois précédente où nous avons reçu si peu d’articles fut lors de la publication d’un numéro consacré aux personnes âgées déplacées. Ceci nous enseigne-t-il quelque chose sur le manque de synchronisation entre la rhétorique et la réalité ? Les agences internationales ne définiraient-elles pas toujours ‘le renforcement des capacités’ en partant du principe que les receveurs du Sud ne possèdent aucune capacité de base? L’industrie du renforcement des capacités est-elle un transfert condescendant de connaissances et à sens unique à l’initiative du Nord ? Existe-t-il un réel engagement à aider les organisations nationales dans leur réponse aux crises futures ? Les articles formant ce numéro répondent à ces questions et à bien d’autres.

 

Cette édition contient aussi 23 articles sur un éventail d’autres sujets.

Nous apprécions grandement toute assistance pour maximiser l’impact de cette publication. Si vous souhaitez recevoir un ou plusieurs exemplaires gratuitement, envoyez-nous un courriel en y indiquant votre adresse postale et le nombre d'exemplaires, ainsi que la langue, désirés.

Marion Couldrey, Rédactrice en chef, Revue Migrations Forcées fmr@qeh.ox.ac.uk