Centre d’études sur les réfugiés

En tant que publication élaborée par le Centre d’études sur les réfugiés (Refugee Studies Centre, RSC), RMF constitue une composante essentielle des activités de dissémination et de relations externes du RSC.

Le Centre d’études sur les réfugiés a été fondé en 1982 comme l’un des divisions du Département de développement international (Queen Elizabeth House) de l’Université d’Oxford. Le RSC a pour objectif de mieux connaître et mieux comprendre les causes et les conséquences de la migration forcée afin d’aider à améliorer la vie de personnes qui comptent parmi les plus vulnérables du monde.

Trente ans après son instauration, l’étude de la migration forcée est devenue une discipline universitaire reconnue, épousée par de nombreuses institutions éducatives  à travers le monde. Jamais n’avons-nous eu autant besoin de travaux universitaires indépendants, objectifs et critiques sur les facteurs déterminant le déplacement forcé des populations et sur les conséquences de ce déplacement et, dans cette optique, le Centre d’études sur les réfugiés continue de jouer un rôle déterminant pour orienter les débats les plus critiques de notre temps.

Le RSC :

  • mène des recherches pluridisciplinaires, indépendantes et critiques sur les facteurs déterminant le déplacement forcé de populations et sur les conséquences de ce déplacement ;
  • propose une variété d’études universitaires rigoureuses et de possibilités d’apprentissage aux étudiants, universitaires, responsables de l’élaboration de politiques et praticiens ; et
  • éclaire et enrichit les politiques humanitaires, les pratiques institutionnelles et les débats universitaires.

Conférence à l’occasion du 30ème Anniversaire du RSC : 
Comprendre la politique mondiale concernant les réfugiés

6 -7 décembre 2012

Cette Conférence organisée à l’occasion du 30ème Anniversaire du RSC vise à examiner et théoriser le processus d’élaboration des politiques relatives aux réfugiés et à la migration forcée au niveau mondial. Par une réflexion critique sur les processus  d’élaboration des politiques publiques mondiales relatives aux réfugiés, aux personnes déplacées de l’intérieur, à l’apatridie, au trafic illicite des personnes et aux autres aspects de la migration forcée, elle vise à apporter des connaissances à la fois nouvelles et précieuses aux universitaires, aux responsables politiques et aux praticiens.