Ecrire pour RMF

Nous encourageons nos lecteurs à nous soumettre des articles sur tout aspect de la migration forcée contemporaine en vue de leur publication. (Notez toutefois que nous ne publions pas de critiques d’ouvrages.)

Chaque numéro de RMF est organisé autour d’un thème central et contient aussi habituellement des articles « généraux » sur d’autres thèmes relatifs aux réfugiés, PDI ou apatrides.

Les prochains thèmes centraux sont indiqués dans la section « À paraître », où vous trouverez la date-limite de soumission ainsi que quelques directives concernant les aspects que nous souhaitons aborder. Si vous envisagez de soumettre un article « général », vous pouvez le faire à tout moment et nous étudierons la possibilité de le publier dans un prochain numéro.

Nous recommandons aux auteurs de nous envoyer un message (fmr@qeh.ox.ac.uk) avant de commencer la rédaction afin de discuter de leurs idées pour l’article qu’ils envisagent d’écrire. Nous pourrons ainsi vous informer des sujets ou des aspects qui nous paraîtront les plus intéressants, vous prévenir de tout recoupement avec des articles existants, etc.

Veuillez noter que nous ne facturons aucun frais de soumission ou de traitement des articles, et que nous sommes une revue à libre accès.

Approche des articles

RMF est plus un magazine qu’un journal, orienté vers la politique et la pratique, et n’est donc pas uniquement une publication universitaire. Les articles les plus adaptés à l’esprit de RMF serviront généralement au moins l’une des fonctions suivantes :

  • débattre de diverses approches du travail auprès des personnes déplacées
  • analyser les relations entre les questions humanitaires/politiques (générales ou propres à une situation) et le déplacement
  • retracer les expériences d’un projet, programme ou contexte particulier, en tirant des enseignements aux implications plus larges (locales, régionales ou mondiales)
  • disséminer les résultats et les implications de recherches récentes axées sur la pratique/les politiques
  • donner une voix aux personnes déplacées pour leur permettre de partager leurs expériences et leurs perspectives
  • faire connaître les crises de déplacement moins connues (ou moins exposées)

 

Bonnes pratiques et enseignements tirés des réussites et des échecs

Si possible, les articles devraient inclure des exemples de bonnes pratiques et recommander des actions ou des questions à étudier plus profondément. Et si vous êtes le témoin de mauvaises pratiques, n’hésitez pas à les partager également.

Nous exhortons les rédacteurs à aborder les « échecs » : les choses qui n’ont pas si bien fonctionné, et pourquoi. Pratiquez l’autocritique. C’est en effet l’une des raisons d’être de RMF : permettre aux organisations de partager leurs difficultés et leurs échecs tout autant que leurs réussites, afin de pouvoir apprendre les uns des autres et de promouvoir une culture d’échange et de transparence.

Enfin, n’oubliez pas que votre article pour RMF, même s’il peut vous donner l’occasion de disséminer votre analyse et votre vision des choses, ne doit pas servir avant tout de véhicule pour promouvoir votre organisation. Bien entendu, vous pouvez faire part de l’expérience de votre organisation, et donc la nommer, mais veillez à éviter toute autopromotion excessive.

Présentation

Le lectorat de RMF est international et notre magazine est conçu pour être accessible à toutes les personnes travaillant au sein des communautés internationales de la recherche et de l’humanitaire. Le langage utilisé doit donc être relativement simple, non académique et dénué de jargon.

Si le sujet de votre article implique l’utilisation d’une terminologie technique ou juridique, veuillez ajouter des explications dans des notes en fin de document (mais essayez de recourir à ces notes le moins possible).

En cas de doute, consultez les anciens numéros de RMF pour vous familiariser avec le type d’article publié ou bien écrivez-nous à fmr@qeh.ox.ac.uk pour nous faire part de vos idées.

Nous fournissons ci-dessous des directives que les auteurs doivent suivre lorsqu’ils écrivent pour RMF. Notre équipe est peu nombreuse et nos capacités sont limitées, si bien que vous nous aiderez considérablement si vous respectez ces directives.

Directives générales

  • Les documents écrits peuvent être soumis en anglais, français, espagnol ou arabe.
  • Veuillez soumettre votre article dans un format compatible avec Word et non au format PDF.
  • Veuillez également écrire une ou deux phrases pour présenter votre article (c’est-à-dire un bref aperçu de votre thèse principale) ; à la fin de votre article, indiquez votre nom, votre intitulé de poste, votre adresse électronique et le lien vers le site Web de votre organisation, le cas échéant.

Longueur

Longueur maximale des soumissions : 2 500 mots (y compris les notes finales). La plupart des articles publiés seront toutefois plus courts une fois édités. Les articles qui dépassent de beaucoup cette limite ne seront pas pris en considération.

Style

Utilisez aussi peu de formatage que possible dans votre document. Ne cherchez pas à le rendre attrayant en y insérant des bordures, des encadrés ou des images, etc. car cela nous rendra la tâche plus compliquée. Nous préférons :

  • un interligne simple
  • pas d’encadré, de tables ou de trait de séparation
  • l’utilisation d’italiques pour les termes non français (p. ex : township) et les titres de publication (P. ex : Revue Migrations Forcées).
  • le cas échéant, utilisez des puces pour les recommandations ou les listes
  • des notes finales (et non pas des notes de bas de page), mais aussi peu que possible (pas plus de dix en tout). Les notes finales doivent être avant tout utilisées à des fins de clarification ou pour orienter les lecteurs vers des informations complémentaires, et non pas pour ajouter des références bibliographiques en appui à votre texte.
  • inclure des URL (liens vers des sites Web) autant que possible dans les notes finales (car RMF est également une publication en ligne)
  • référencer les articles entre guillemets, indiquer les publications en italique et inclure la date de publication. Par ex : Aleinikoff A (2011) « Avant-propos », Revue des Migrations Forcées, numéro 38 www.fmreview.org/ar/technologie/aleinikoff.html
  • n’incluez pas le nom de l’auteur et la date de publication dans le corps de l’article, à la manière des publications universitaires (ex : [Gibney, 2010])
  • n’incluez pas de bibliographie.

 

Photographies

Nous accueillons avec plaisir les photographies lorsqu’elles sont appropriées. Nous vous prions cependant de nous les envoyer par e-mail, sans les inclure dans le texte. Nous avons besoin d’images numériques de bonne qualité d’impression mais vous pouvez d’abord nous les envoyer en version basse résolution pour que nous puissions vous indiquer si elles sont appropriées. Veuillez également consulter notre politique en matière de photographies sur www.fmreview.org/fr/ politique-en-matière-de-photos dans laquelle nous expliquons pourquoi et comment nous nous efforçons de protéger l’identité des personnes apparaissant sur les images publiées dans RMF.

Tableaux et graphiques

Il est rare que nous publiions des tableaux ou des graphiques dans RMF. Essayez toujours de communiquer les informations de manière textuelle, dans le corps de l’article. Toutefois, si vous estimez qu’un tableau ou graphique est essentiel pour votre article, veuillez vous assurer que vous êtes en mesure d’en fournir une version finalisée de bonne qualité d’impression si nous acceptons de le publier.

Que se passe-t-il ensuite ?

Tous les articles soumis seront examinés par les rédacteurs en chef de RMF et au moins un relecteur externe. Nous vous informerons du délai dans lequel nous prendrons une décision concernant votre article, et nous vous communiquons cette décision, quelle qu’elle soit.

Nous éditons tous les articles, parfois considérablement, pour éviter tout recoupement avec d’autres articles, pour les aligner sur le style de RMF et pour qu’ils soient facilement compréhensibles pour notre lectorat général. Nous serons en contact avec vous lorsque nous modifions votre article et nous solliciterons toujours votre approbation concernant toutes les modifications suggérées avant de l’imprimer.

Veuillez noter également :

L’équipe de rédaction ne peut aucunement garantir la publication de tout article soumis, même lorsque l’auteur aura été encouragé à soumettre un article.

L’ensemble du contenu publié dans RMF est protégé par une licence Commons Creative qui stipule « Paternité - Pas d’utilisation commerciale - Pas de modification ». Une explication est donnée sur notre page Droits d’auteur.

Et pour finir...

N’hésitez pas à nous soumettre un article parce que vous pensez qu’il ne sera pas assez bien écrit. Nous corrigerons et nous éditerons volontiers votre article – ou bien nous élaborerons un article à partir des notes et de l’ébauche que vous nous enverrez.

Si vous avez des questions auxquelles cette page n’a pas répondu, veuillez écrire aux rédacteurs en chef sur fmr@qeh.ox.ac.uk.

« Merci beaucoup pour avoir transformé le yaourt en beurre après un intense travail de barattage... en réduisant à trois pages un article de 10 pages. Le résultat est parfait. »

« Même un texte médiocre deviendra une lecture agréable une fois transformé par les mains expertes des deux corédacteurs. Tous mes vœux de réussite ! » 

« Quel plaisir de travailler avec la Revue des migrations forcées. Vous avez vraiment facilité les choses, vos suggestions étaient judicieuses, l’édition et la conception étaient impeccables... en somme, un travail véritablement professionnel. »

« Je pense que vous avez fait un travail extraordinaire, de même que le reste de l’équipe de RMF. J’ai beaucoup apprécié de travailler avec vous sur mon article. »

« Merci pour la mise en forme élégante du texte, et pour m’avoir toujours impliqué. »

« Je vous remercie pour l’assistance et les encouragements que vous m’avez apportés lorsque nous travaillions ensemble à l’amélioration de mon texte. Votre manière de travailler avec moi m’a fait une forte impression. »

« Merci pour votre message. Vous comptez parmi les rédacteurs les plus attentionnés au monde. »