En 1987, le Centre d’études sur les réfugiés a commencé à publier un court bulletin d’information et de sensibilisation nommé Refugee Participation Network Newsletter (RPN). C’est en 1985, au cours d’une réunion entre des membres de l’UNHCR et des représentants de l’ONG Conseil International des Agences Bénévoles (ICVA), que l’idée de créer un réseau et un bulletin d’information avait vu le jour. L’objectif  était de faciliter les échanges entre les chercheurs et les réfugiés mais aussi tous les individus et toutes les organisations travaillant avec et pour les réfugiés.

Barbara Harrell-Bond, fondatrice du Centre d’études sur les réfugiés (le « RSC », qui s’appelait alors de Programme d’études sur les réfugiés) de l’Université d’Oxford, a proposé d’accueillir et de créer aussi bien le réseau que le bulletin d’information. Avec l’aide de Belinda Allan, alors chargée du développement au RSC, Barbara a réussi à lever les fonds nécessaires, si bien que le premier numéro de RPN est paru en novembre 1987.

Il s’agissait d’un magazine de 44 pages, en format A5 et en noir et blanc, dont le rédacteur était le Dr Maknun Gamaledin-Ashami, un attaché de recherche également chargé de la gestion du Refugee Participation Network.

Au milieu et à la fin des années 1990, le Network avait perdu de son rayonnement tandis que le RPN était devenu un magazine en format A4 d’apparence plus professionnelle ; il s’était même mis à la couleur.  Il publiait un nombre croissant d’articles sur le déplacement interne en plus de ceux sur les réfugiés. Le nom original de la publication ne semblait alors plus adéquat. Après 24 numéros de RPN, la publication a été relancée en 1998 sous le nom de Revue Migrations Forcées, reprenant le terme « migration forcée » qui commençait alors à être reconnu et adopté et qui regroupait de manière plus explicite les réfugiés et les personnes déplacées de l’intérieur (PDI). 

En raison de la sensibilisation croissante aux conditions difficiles des apatrides,  RMF a aussi commencé à publier des articles sur l’apatridie (dont un numéro complet sur ce sujet en 2009).

En plus des numéros complets du magazine, l’équipe RMF a également publié plusieurs numéros spéciaux (par exemple, sur le tsunami dans l’Océan Indien ou sur l’Irak) et un certain nombre de suppléments plus succincts. Tous les anciens numéros sont disponibles en ligne.

Nous avons à ce jour abordé les thèmes suivants :
solutions • Europe • Dayton+20 • changements climatiques desastres • foi • Syrie • Afghanistan • crises • detention • etats fragiles • osig • prevenir • jeune • Afrique du Nord • technologie • acteurs armés non-étatiques • République Démocratique du Congo • handicap • déplacement urbain • VIH/sida • déplacement prolongé • apatrides • changements climatiques • Birmanie • réforme humanitaire • Islam et droits humains • capacités des pays du Sud • Irak • violences sexuelles • déplacement palestinien • éducation • trafic d’êtres humains • Soudan • tsunami de l’Océan Indien • Europe • moyens de subsistance • santé reproductive • logistique humanitaire • déplacement interne • enfants •personnes âgées déplacées • déplacement dû au développement • 11-Septembre • paix • Convention de 1951 • questions de genre • responsabilisation • retour • culture • Kosovo • sécurité • camps •

L’équipe RMF poursuit son engagement envers ses objectifs originaux : faciliter les échanges entre les chercheurs et les praticiens et garantir que les personnes déplacées puissent faire entendre leur voix.