Acteurs armés non-étatiques et déplacement

RMF 37
Avril 2011

Milices, combattants de la liberté, rebelles, terroristes, paramilitaires, révolutionnaires, guérillas, bandes armées, entités quasi-étatiques… et bien d’autres appellations. Dans ce numéro de RMF nous nous intéressons à tous ces acteurs définis comme armés et non-étatiques – c'est-à-dire, sur lesquels ne pèse pas l’intégralité des responsabilités et des obligations des Etats.

Certains de ces acteurs armés non-étatiques se comportent de manière responsable et humaine, au moins une partie du temps. D’autres semblent ne pas se soucier des dommages, de la détresse et des morts qu’ils causent – et utilisent en fait le déplacement comme une tactique délibérée – pour atteindre leurs objectifs de pouvoir, d’accaparement des ressources ou de justice. Ce numéro de RMF examine un certain nombre de ces acteurs, leurs comportements et les efforts déployés pour les faire adhérer à des cadres de responsabilité et leur demander de rendre des comptes.

Options de lecture et de téléchargement

Il n’apparait pas évident de déterminer si ces obligations relatives aux droits de la personne engagent la responsabilité des acteurs non-étatiques, comme les groupes armés, même dans les cas où ces acteurs exercent un contrôle significatif sur des territoires et des populations. Ce qui apparait évident toutefois c’est que le Protocole II additionnel à la quatrième Convention de Genève interdit le déplacement des populations civiles pour des raisons liées au conflit à moins que ne l’exige la sécurité des civils concernés ou des raisons militaires impératives.

Ce numéro inclut également une série d’articles débattant de sujets aussi variés que la catégorisation des migrants, l’énergie solaire dans les camps, la persécution aux mains de bandes armées ainsi que les ‘relevés de notes’ des Etats en matière de respect des droits des réfugiés. Et, à l’occasion de son départ, nous publions les réflexions de Walter Kälin sur l’avenir des PDI.

Ce numéro est publié en francais, anglais, arabe et espagnol.

Pour des raisons de financement, nous n’avons pas été en mesure d’imprimer tous les articles qui figurent dans l’édition anglaise de ce numéro de RMF. Toutefois, la version française des neuf articles restant se trouve en ligne sur www.fmreview.org/fr/table-des-matieres.

Nous vous encourageons à faire circuler ou reproduire tout article dans sa totalité, mais nous vous prions de citer en référence www.fmreview.org/fr/non-etatiques/

Les copies imprimées de RMF sont gratuites. Si vous souhaitez reçevoir une copie imprimée pour votre organisation, ou de multiples copies pour les distribuer à vos partenaires et responsables politiques/décideurs, ou pour les utiliser lors de conférences ou d'ateliers, veuillez contacter les Rédacteurs en chef sur : fmr@qeh.ox.ac.uk. N'oubliez pas de nous donner votre adresse postale complète et d'indiquer le nombre de copies que vous désirez.

Alors que nous désirons partager le contenu de ce numéro aussi largement que possible, nous vous demandons de bien évaluer le nombre de copies dont vous avez besoin ; veuillez garder à l'esprit que le numéro est disponible en ligne, qu'une copie imprimée peut être partagée, et que l'impression et l'expédition ne coûtent pas seulement de l'argent mais utilisent aussi d'autres ressources.

Nous remercions les organisations qui ont généreusement financé le présent numéro : l’Observatoire des situations de déplacement interne (IDMC/NRC) et le Département fédéral suisse des Affaires étrangères.