Relevés de notes sur les droits des réfugiés

Bruce Forster

Le US Committee for Refugees and Immigrants fournit des données précieuses dans son  ‘Refugee Rights Reports Cards’ mais une analyse complémentaire pourrait procurer des informations encore plus utiles.

Les réfugiés ont des droits, tels que stipulés dans la Convention de  1951 relative au statut des réfugiés. Malheureusement les atteintes à ces droits sont fréquentes. Afin d’estimer le degré de conformité à la Convention dont font preuve les pays hôtes, le US Committee for Refugees and Immigrants (USCRI) a évalué 52 pays hôtes selon quatre composantes du droit des réfugiés, et a produit une série de quatre  ‘Relevés de notes sur les droits des réfugiés’ [Refugees’ Rights Report Cards’] dans son World Refugee Survey 1 de 2009. Ces données sont certes intéressantes mais en leur appliquant un système d’analyse supplémentaire il devient alors possible d’évaluer la conformité aux droits des réfugiés de chaque pays individuel et de  l’ensemble des pays évalués.

Les quatre composantes des relevés de notes, et leurs systèmes respectifs d’étalonnage sont comme suit :

Refoulement 2/Protection physique
A: Pas de refoulement; système d’asile juste
B: Pas de refoulement mais système d’asile défectueux
C: Des refoulements mais pas systématiques; harcèlement gouvernemental et risque physique sérieux
D: Refoulement systématique; violence gouvernementale envers les réfugiés
F: 100% de refoulements; violence gouvernementale sévère

Détention/Accès aux tribunaux
A: Pas de détention arbitraire ; libre accès aux tribunaux et aux dossiers
B: Peu de détention
C: Détention significative; accès limité aux tribunaux et aux dossiers
D: Plus de 100 détentions arbitraires
F: Plus de 200 détentions arbitraires; pas d’accès aux tribunaux

Liberté de mouvement et de résidence
A: Aucune restriction ni au niveau politique ni dans la pratique
B: Presque pas de restrictions ni au niveau politique ni dans la pratique
C: Des restrictions au niveau politique mais beaucoup de tolérance
D: Des restrictions au niveau politique et dans la pratique; harcèlement
F: Des restrictions sévères au niveau de la politique et dans la pratique

Droit de gagner sa vie
A: Aucune restriction ni au niveau politique ni dans la pratique
B: Presque pas de restrictions ni au niveau de la politique ni dans la pratique
C: Des restrictions au niveau politique mais beaucoup de tolérance dans la pratique
D: Des restrictions au niveau politique et dans la pratique; harcèlement
F: Des restrictions sévères au niveau politique et dans la pratique

Le résultat est un ensemble de quatre relevés de notes sur les droits des réfugiés, un pour chaque composante, contenant chacun 52 pays avec leurs scores respectifs. Le relevé de notes de l’USCRI pour la catégorie Refoulement/Protection physique figure ci-dessous pour illustrer le propos.

 

Tableau 1: Refoulement/Protection physique

NOTES

A

B

C

D

F

 

 

 

 

 

 

Pays par notes

Botswana

Burundi

Algérie

Tchad

Chine

 

Brésil

Canada

Bangladesh

Europe

RD Congo

 

Costa Rica

République du Congo

Cameroun

Irak

Egypte

 

Malawi

Côte d’Ivoire

Ghana

Israël

Territoires occupés par Israël 3

 

Niger

Écuanteur

Inde

Pakistan

Iran

 

 

Ethiopie

Jordanie

Panama

Kenya

 

 

Guinée

Mauritanie

Russie

Liban

 

 

Koweït

Népal

Arabie Saoudite

Libye

 

 

Sénégal

Rwanda

Soudan

Malaisie

 

 

Serbie

Venezuela

Syrie

Afrique du Sud

 

 

Tanzanie

Zambie

 

Thaïlande

 

 

Ouganda

 

 

Turquie

 

 

 

 

 

Etats Unis

 

 

 

 

 

Yémen

Source: USCRI, World Refugee Survey 2009 [référence ajoutée par RMF]

Même si les quatre tableaux contiennent des informations précieuses pour évaluer le niveau de responsabilité dont font preuve les pays hôtes, les données, présentées de cette manière, ne se prêtent pas vraiment à une analyse complémentaire. Les analystes et les autres lecteurs intéressés doivent passer en revue chacun des quatre tableaux en cherchant les notes de leur pays ou des pays qui les intéressent. Pour faciliter cela un relevé synthétique unique pour l’ensemble des pays hôtes accompagnés de leurs scores respectifs peut être généré en utilisant les données contenues dans les quatre tableaux. Le Tableau 2 4 montre, à titre d’exemple, une version simplifiée de ce nouveau relevé pour seulement quelques pays sélectionnés (pour cause de place). Ce tableau permet d’examiner très facilement chaque pays individuellement dans la mesure où tous les scores apparaissent en regard de chaque pays.

Veuillez noter que le Brésil est le seul pays à avoir reçu un score A pour chaque composante. Dans la mesure où la plupart des pays ont des scores qui varient selon les quatre composantes, comment est-il possible d’évaluer la performance d’ensemble d’un pays particulier ? Une méthode pourrait consister à utiliser le système de moyennes communément utilisé pour estimer la performance scolaire d’un étudiant. A chaque lettre indiquant un score est associée un nombre : A=4; B=3; C=2; D=1; et F=0. Il est donc possible de calculer une note moyenne pour l’ensemble des scores de chaque pays, et cette note donne alors une idée de la performance moyenne de ce pays. Les moyennes spécifiques aux pays sont indiquées dans la dernière colonne de droite du tableau suivant :

 

Tableau 2: Estimations de la conformité avec le droit des réfugiés des pays hôtes

Pays
(par ordre alphabétique)

Refoulement/
Protection physique

Détention/
Accès aux
tribunaux

Liberté de 
mouvement et de résidence

Droit de gagner sa vie

Moyenne

1. Algérie

C

D

F

F

0.75

2. Bangladesh

C

D

D

C

1.5

3. Botswana

A

B

C

B

3.0

4. Brésil

A

A

A

A

4.0

      ------

 

 

 

 

 

    25. Jordanie

C

D

A

D

2.0

    26. Kenya

F

D

F

D

0.5

    27. Koweït

B

A

B

D

2.75

    ---------

 

 

 

 

 

   50. Venezuela

C

C

C

B

2.25

   51. Yémen

F

D

C

C

1.25

   52. Zambie

C

B

D

D

1.75

Source: Tableau créé par l’auteur sur la base du World Refugee Survey 2009 de l’USCRI

Si les informations du Tableau 2 sont réorganisées, non pas alphabétiquement mais en ordre décroissant par moyennes, l’analyste peut alors sélectionner une moyenne limite de son choix, et voir combien de pays ont un score supérieur à cette limite. Ce nombre, ou la proportion de pays qui ont un score supérieur à la limite, peut servir d’indicateur pour la performance d’ensemble de ce groupe. Une approche alternative consisterait à comptabiliser la moyenne des moyennes pour le groupe pour obtenir ainsi un indicateur de performance d’ensemble.

Un autre facteur pourrait cependant être pris en compte au moment de noter la performance des pays. Dans une note d’introduction de 2007 à la Convention de 1951, l’UNHCR affirme que le principe de non-refoulement est considéré comme suffisamment fondamental pour qu’aucune déviation à ce principe ne soit acceptable. Si cette condition est invoquée au cours du processus d’évaluation, alors tout pays qui obtient un C, un D ou un F à la question du refoulement doit recevoir une note d’ensemble insuffisante. Cela signifie que nous pouvons commencer avec la composante du non-refoulement, et  ne prendre en considération que les pays qui obtiennent un A ou un B dans cette catégorie. Comme il est possible de le voir dans le Tableau 1, seuls 17 pays sur 52 passent ce premier test. Pour ces 17 pays, la moyenne peut être comptabilisée en utilisant les quatre composantes, et ces moyennes sont alors leurs notes. (La note moyenne pour les 17 pays ‘satisfaisants’ est de 2,77.) Le reste des pays – approximativement les deux tiers – ont des notes insuffisantes,  parce qu’ils ont failli à l’exigence de non-refoulement.

Les résultats présentés ici ne pourraient pas être obtenus simplement en regardant les quatre tableaux qui se trouvent dans le rapport de l’USCRI. Ces tableaux fournissent les données brutes. Etablir les moyennes permet ensuite d’en extraire des informations supplémentaires plus pointues et d’analyser la conformité avec le droit des réfugiés de chaque pays particulier ainsi que du groupe des pays hôtes dans son ensemble.  

 

Bruce A Forster (forsterba@unk.edu) a été Maître de conférences en économie et Doyen du Département d’études commerciales à l’Université du Wyoming, campus Ouest de l’Université de l’Etat d’Arizona, et  à l’Université du Nebraska de Kearney de 1991 à 2009. Il est actuellement Professeur émérite à UNK et ASU.

 

1 2009 World Refugee Survey http://tinyurl.com/2009-WorldRefugeeSurvey

2 La protection à laquelle ont droit les réfugiés de ne pas être renvoyés dans des endroits où leur liberté et leur vie sont en danger.

3 Constitués de la Cisjordanie, la bande de Gaza et d’une grande partie du plateau du Golan.

4  Le tableau dans son intégralité est disponible sur le site de RMFplus more text as per the E nglish version.

 

Avis de non responsabilité : Les avis contenus dans RMF ne reflètent pas forcément les vues de la rédaction ou du Centre d’Études sur les Réfugiés.
Droits d’auteur : RMF est une publication en libre accès (« Open Access »). Vous êtes libres de lire, télécharger, copier, distribuer et imprimer le texte complet des articles de RMF, de même que publier les liens vers ces articles, à condition que l’utilisation de ces articles ne serve aucune fin commerciale et que l’auteur ainsi que la revue RMF soient mentionnés. Tous les articles publiés dans les versions en ligne et imprimée de RMF, ainsi que la revue RMF en elle-même, font l’objet d’une licence Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification (CC BY-NC-ND) de Creative Commons. Voir www.fmreview.org/fr/droits-dauteurs pour plus de détails.