Etre jeune et pas à sa place

RMF 40

Le déplacement n’implique pas uniquement un changement d’emplacement physique nais aussi une dislocation de nombreux aspects du quotidien; les jeunes personnes seront particulièrement susceptibles de se sentir «pas à leur place», physiquement comme socialement, au cours de cet épisode de leur vie. Les articles de la section thématique de RMF 40 examinent les pressions particulières que subissent les jeunes qui ne sont pas à leur place, explorent les besoins et les stratégies de survie des jeunes personnes et demandent pourquoi leurs droits et leurs besoins font l’objet d’une si piètre attention.

RMF 40 comprend également plusieurs contributions sur des aspects divers et variés de la migration forcée : déplacement prolongé, services d’information dirigés par les réfugiés, «séjour toléré», résilience psychologique, réinstallation des réfugiés en Argentine, santé mentale dans les camps de réfugiés libanais, politique relative aux PDI au Nigeria, pourquoi certaines questions prennent une envergure internationale et d’autres non, et, élaboration d’une politique relative aux PDI en Afghanistan.

Table des matières
Sarah Maguire

Si la communauté internationale souhaite que les jeunes personnes vivent une vie plus productive et épanouissante, elle doit prêter une bien plus grande attention à leurs vulnérabilités, leur potentiel et leurs droits.

Lauren Healy

Dans une situation de déplacement prolongée telle qu’à Dzaleka, où plusieurs générations ont vu le jour et grandi, les jeunes réfugiés essaient tant bien que mal de garder l’espoir et de croire en un avenir où ils ne seraient plus étiquetés comme «réfugiés».

Yara Romariz Maasri
Katarzyna Grabska

Il est fort probable que les jeunes réfugiés soudanais jouissent d’une plus grande liberté et de possibilités plus nombreuses lorsqu’ils vivent dans les camps, mais la nécessité de verser  un don de mariage  ou ‘prix de la fiancée’ lorsqu’ils retournent dans leur patrie peut imposer des restrictions sévères sur leurs choix et leurs perspectives d’intégration.

Anna Skeels et Monika Sandvik-Nylund

Pour garantir la sûreté des enfants et des adolescents et multiplier leurs chances de vivre une vie épanouissante, nous devons les écouter pour comprendre comment ils perçoivent les questions qui les concernent, et réagir en fonction de ces perceptions.

Gloria Lihemo

Ces jeunes déplacés souffrent également, en plus des effets secondaires évidents liés au manque d’affection et de conseils de leurs parents, de la stigmatisation que leur font subir certains membres des communautés d’accueil.

Alejandro Valencia Arias

Les relations entre pauvreté, inégalité et  conflit exacerbent la migration des jeunes en dehors des zones rurales.

Christina Clark-Kazak

Les jeunes qui migrent sans leurs parents développent des réseaux de pairs et ne sont pas intrinsèquement  plus vulnérables que ceux qui disposent de réseaux intergénérationnels.

Tamara Velásquez

Une jeune adulte issue d’une région rurale de Colombie fait part du sentiment de perte et d’isolement qu’elle a ressenti après avoir été forcée de fuir au Costa Rica.

Giorgia Doná

La transition de l’enfance à l’âge adulte est particulièrement complexe pour les jeunes personnes d’origine ethnique mixte, qui ne se sentent «pas à leur place» aussi bien en leur qualité d’adultes que de personnes d’ethnicité mixte. Au Rwanda, les difficultés qu’elles rencontrent sont évidentes.

Ankur Datta

L’histoire, l’ascendance et l’incertitude influencent l’expérience des jeunes déplacés de sexe masculin au Jammu-et-Cachemire.

Bridget Steffen avec Zephania Owino

En temps de crise, les enfants choisissent souvent la rue.

Brad Kerner, Seema Manohar, Cécile Mazzacurati et Mihoko Tanabe

Certaines vulnérabilités spécifiques aux adolescentes pendant les périodes de crise et d’urgence sont exacerbées par l’absence d’accès à des services de santé sexuelle et reproductive. Davantage d’attention accordée aux besoins des adolescents  et l’utilisation d’approches novatrices pour établir le dialogue avec eux pourraient contribuer à atténuer certains impacts qui menacent leur vie.

Valentina Duque Echeverri

Lorsqu’on leur en donne la chance, les jeunes personnes peuvent travailler ensemble, efficacement, afin de promouvoir l’intégration locale.

Martin Anderson et Claire Beston

En milieu urbain, la relation entre les jeunes réfugiés non accompagnés et leur famille d’accueil est cruciale dans la mesure où c’est de cette relation qu’il y aura une différence entre le niveau de protection ou d’exploitation de ces jeunes gens.

Miranda Worthen, Susan McKay, Angela Veale et Mike Wessells

Les jeunes mères qui cherchent à se réintégrer après des périodes passées à vivre avec les forces combattantes et les groupes armés sont confrontées à l’exclusion et à la stigmatisation plutôt qu’au soutien auquel, elles et leurs enfants, auraient tant besoin.

Saija Niemi

S’orienter à travers le système éducatif et les traditions et coutumes en Finlande s’est avéré un défi pour de nombreux jeunes Soudanais, et aussi pour leurs familles qui cherchaient à les accompagner à travers cette expérience.

Trupti Magecha, Shamser Sinha et Alex Sutton

En unissant leurs efforts, ils peuvent provoquer des petits changements qui pourraient avoir de grandes conséquences.

Nathalie Lummert

Avec une assistance et un soutien adéquats, les jeunes réfugiés non accompagnés peuvent s’adapter et s’épanouir dans un pays nouveau tout en conservant leur identité culturelle.

Lauren Markham

L’expérience de la réinstallation revêt souvent la forme d’une confrontation entre de grandes attentes et de dures réalités. C’est généralement la jeune génération qui subit les plus fortes pressions pour trouver le chemin de la «réussite», mais un système de mentorat individuel, recourant à des bénévoles issus de la communauté, peut leur venir en aide sur plusieurs plans.

Le Réseau d’adolescentes d’Haïti
Articles généraux
Roger Zetter et Katy Long

Pour «débloquer» les situations de déplacement prolongé – et souvent même oubliées – la communauté internationale devra s’éloigner de la rigidité des solutions actuelles et trouver de nouvelles stratégies plus innovantes.

Personnel de la rédaction du Kakuma News Reflector

Dans le camp de Kakuma, un service d’information dirigé par des réfugiés a dû surmonter de nombreux défis, y compris la menace de violences physiques, en essayant de donner une voix aux réfugiés et de s’attaquer à des problèmes tels que l’insécurité ou la corruption dans le camp.

Inês Máximo Pestana

Les personnes sollicitant une protection pour des motifs identiques pourraient avoir des droits différents selon le statut qui leur est accordé et le pays de l’UE où elles se trouvent.

Nina Schrepfer and Dan Tyler

Le gouvernement afghan s’est récemment engagé publiquement à élaborer une politique nationale sur le déplacement interne. Cet engagement arrive à point nommé. Si cette politique est correctement mise en œuvre avant la transition, elle aidera le Gouvernement à mieux protéger toutes les communautés déplacées à l’intérieur du pays et à mieux répondre à leurs besoins.

Bagoni Alhaji Bukar

Il y a encore des obstacles juridiques et politiques à l’assistance et à la protection des personnes déplacées de l’intérieur au Nigéria.

Fabio Forgione

Les agences de santé œuvrant dans les camps de réfugiés doivent surmonter un double défi: convaincre à la fois les résidents des camps et la communauté internationale que les troubles mentaux doivent être traités comme tout autre problème de santé et créer un environnement de confiance qui encourage les patients à solliciter un traitement.

Liana Chase

C’est en adoptant une approche de la santé mentale à la fois communautaire et culturellement adaptée que nous ferons baisser le taux de suicide élevé parmi les réfugiés bhoutanais réinstallés.

Paulo Cavaleri

La politique migratoire fondée sur les droits de l’homme adoptée par l’Argentine a contribué à régulariser les flux régionaux de migration tout en bénéficiant également aux réfugiés qui avaient des besoins particuliers en termes de protection. Loin de constituer une menace pour l’économie locale ou de miner la cohésion sociale, les migrants et les réfugiés réinstallés ont été un facteur déterminant du redressement économique rapide de l’Argentine au cours des dernières années.

Lindsey Kingston

La question de l’apatridie met en lumière une problématique importante: pourquoi certaines questions deviennent des priorités internationales et d’autres non ?

Avis de non responsabilité : Les avis contenus dans RMF ne reflètent pas forcément les vues de la rédaction ou du Centre d’Études sur les Réfugiés.
Droits d’auteur : RMF est une publication en libre accès (« Open Access »). Vous êtes libres de lire, télécharger, copier, distribuer et imprimer le texte complet des articles de RMF, de même que publier les liens vers ces articles, à condition que l’utilisation de ces articles ne serve aucune fin commerciale et que l’auteur ainsi que la revue RMF soient mentionnés. Tous les articles publiés dans les versions en ligne et imprimée de RMF, ainsi que la revue RMF en elle-même, font l’objet d’une licence Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification (CC BY-NC-ND) de Creative Commons. Voir www.fmreview.org/fr/droits-dauteurs pour plus de détails.

facebook logo Twitter logo RSS logo

Forced Migration Review
Refugee Studies Centre
Oxford Department of International Development
University of Oxford
3 Mansfield Road, Oxford OX1 3TB, UK
fmr@qeh.ox.ac.uk  +44 (0)1865 281700
skype: fmreview