VIH/sida, sécurité et conflits

Les liens entre les conflits et le VIH/sida sont plus complexes et moins évidents qu’on ne le pense souvent. Le VIH/sida influe sur la vie de nombreux individus : ceux qui sont prisonniers des conflits, ceux qui en sont les protagonistes et ceux dont le rôle est d’assurer la sécurité pendant et après les conflits.

L’Initiative sur le sida, la sécurité et les conflits (AIDS, Security and Conflict Initiative - ASCI) effectue des recherches depuis de nombreuses années pour examiner les liens, recueillir des données et faire progresser les analyses. Ce supplément spécial de RMF présente une sélection des études de cas de l’ASCI accompagnée d’autres articles sur ce sujet, soumis en réponse à l’appel d’articles lancé par RMF. La liste des 27 études de cas de l’ASCI est indiquée en quatrième de couverture.

Table des matières
Leo Kenny, Manuel Carballo et Thobias Bergmann

De nombreux pays semblent avoir été dépassés par la rapidité avec laquelle l’épidémie du VIH s’est propagée et par son impact sur les migrants forcés et les autres populations mobiles.

Nafis Sadik

Même si la majeure partie de l’Asie n’a pas été touchée par une épidémie généralisée du VIH, il y a des raisons de se préoccuper de la manière dont la migration forcée et la migration liée à la crise économique sont susceptibles d’augmenter les risques.

Alex de Waal, Jennifer F Klot et Manjari Mahajan avec Dana Huber, Georg Frerks et Souleymane M’Boup

Dix ans après que l’épidémie de VIH/sida elle-même a été identifiée comme une menace à la paix et à la sécurité, les résultats du programme ASCI (AIDS, Security and Conflict Initiative)(1), mené sur trois ans, mettent en évidence les dynamiques de renforcement mutuel qui unissent le VIH/sida, les conflits et la sécurité.

Paul Spiegel

Même si de nombreuses idées fausses bien ancrées sur le VIH/sida en situation d’urgence humanitaire ont été réfutées il reste encore du travail pour garantir un traitement adéquat et approprié du VIH.

Ann Burton

Une expérience fondée sur des faits avérés, une bonne évaluation et la volonté d’adapter les programmes aux réalités locales ont été des facteurs clés pour combattre le VIH en Asie.

Priya Marwah, Pamela DeLargy et Lara Tabac

Au cours des dernières années, la communauté internationale a beaucoup appris sur le besoin d’inclure la sensibilisation au VIH dans le processus de désarmement, démobilisation et réintégration, et sur le potentiel offert par une telle approche.

Anyieth M D’Awol

Les interventions de désarmement, démobilisation et réintégration (DRR) constituent des voies d’accès potentielles pour atteindre les individus les plus vulnérables à la transmission du VIH.

Matthew Wilhelm-Solomon

L’Ouganda rencontre de nombreux problèmes pour garantir la continuité et la pérennité des programmes de traitement pour les PDI de retour.

Hakan Seckinelgin, Joseph Bigirumwami et Jill Morris

Les relations entre hommes et femmes ont empiré au cours des conflits, et les interventions pour promouvoir le désarmement, la démobilisation et la réintégration (DDR) n’ont pas réussi à s’attaquer aux dynamiques qui entraînent la propagation du VIH.

Manuel Carballo, Calixte Clérisme, Benjamin Harris, Patrick Kayembe, Fadila Serdarevic et Alexandra Small

Les recherches menées en Bosnie, en République Démocratique du Congo, en Haïti et au Liberia ont mis en lumière une négligence préoccupante des problèmes relatifs au VIH pendant la période qui fait suite aux conflits et aux déplacements.

Judy El-Bushra

Une approche sexospécifique globale est nécessaire si l’on veut comprendre le contexte social de la transmission du VIH dans les situations de conflit.

Cathy Zimmerman, Charlotte Watts, Anna Foss et Mazeda Hossain

Les spécialistes des sciences sociales travaillent avec des épidémiologistes pour produire des informations qui remettent en question les modèles épidémiologiques traditionnels des « groupes-clés » exposés au VIH.

Ann Burton, Jennifer Butler, Priya Marwah, Cecile Mazzacurati, Marian Schilperoord et Richard Steen

Le travail du sexe est une réalité indéniable des situations de crise humanitaire. UNHCR et UNFPA ont démontré l’importance des interventions multisectorielles pour aborder la question du VIH dans le travail du sexe.

Shao Jing

La vente de sang s’est imposée comme une alternative attrayante à la migration rurale-urbaine entraînée par les difficultés économiques et sociales. Toutefois, elle a provoqué une épidémie de VIH/sida en Chine.

Marian Hodgkin et Marian Schilperoord

Une éducation préventive de bonne qualité, formelle et informelle, peut apporter les connaissances et les compétences nécessaires pour prévenir le VIH et se prémunir des conséquences du sida.

Pamela DeLargy et Jennifer F Klot

Dans les dix ans qui ont suivi la première résolution du Conseil de sécurité sur le VIH/sida, nous avons beaucoup appris sur les dynamiques qui associent le VIH/sida, les conflits et l’insécurité. En évaluant les progrès effectués ces dix dernières années en réponse à ces dynamiques, il nous est possible d’identifier de nouvelles opportunités de prévention et d’intervention.

 

Avis de non responsabilité
Les avis contenus dans RMF ne reflètent pas forcément les vues de la rédaction ou du Centre d’Études sur les Réfugiés.
Droits d’auteur
RMF est une publication en libre accès (« Open Access »). Vous êtes libres de lire, télécharger, copier, distribuer et imprimer le texte complet des articles de RMF, de même que publier les liens vers ces articles, à condition que l’utilisation de ces articles ne serve aucune fin commerciale et que l’auteur ainsi que la revue RMF soient mentionnés. Tous les articles publiés dans les versions en ligne et imprimée de RMF, ainsi que la revue RMF en elle-même, font l’objet d’une licence Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification (CC BY-NC-ND) de Creative Commons. Voir www.fmreview.org/fr/droits-dauteurs pour plus de détails.

facebook logo Twitter logo RSS logo email.png

Forced Migration Review
Refugee Studies Centre
Oxford Department of International Development
University of Oxford
3 Mansfield Road, Oxford OX1 3TB, UK
fmr@qeh.ox.ac.uk  +44 (0)1865 281700