Acteurs armés non-étatiques et déplacement

RMF 37

Milices, combattants de la liberté, rebelles, terroristes, paramilitaires, révolutionnaires, guérillas, bandes armées, entités quasi-étatiques… et bien d’autres appellations. Dans ce numéro de RMF nous nous intéressons à tous ces acteurs définis comme armés et non-étatiques – c'est-à-dire, sur lesquels ne pèse pas l’intégralité des responsabilités et des obligations des Etats.

Certains de ces acteurs armés non-étatiques se comportent de manière responsable et humaine, au moins une partie du temps. D’autres semblent ne pas se soucier des dommages, de la détresse et des morts qu’ils causent – et utilisent en fait le déplacement comme une tactique délibérée – pour atteindre leurs objectifs de pouvoir, d’accaparement des ressources ou de justice. Ce numéro de RMF examine un certain nombre de ces acteurs, leurs comportements et les efforts déployés pour les faire adhérer à des cadres de responsabilité et leur demander de rendre des comptes.

Table des matières
Olivier Bangerter

Pour persuader des combattants de respecter les règles de la guerre, il est nécessaire de comprendre pourquoi les violations se produisent, comment les groupes armés opèrent, ce qu’il est possible de faire pour éviter les violations et comment engager le dialogue avec ces groupes.

Pauline Lacroix, Pascal Bongard et Chris Rush

L’expérience acquise en matière d’adhésion des acteurs armés non-étatiques à l’interdiction des mines peut indiquer la voie vers des approches novatrices permettant d’éviter des déplacements forcés et d’autres atteintes aux droits de la personne.

Josep Maria Royo Aspa

L’un des moyens pour les groupes armés d’assurer leur propre financement est d’exploiter les populations déplacées.

Stine Finne Jakobsen

Les acteurs humanitaires feraient bien d’écouter les conseils des PDI lorsqu’ils planifient l’assistance à apporter à des personnes affectées  par la présence de groupes armés non étatiques dans les zones où elles vivent.

Siris Hartkorn

Souvent, l’on considère que les groupes armés non étatiques ne disposent pas d’une légitimité suffisante pour se poser comme des acteurs potentiels de la construction des institutions chargées de la sécurité. Toutefois, lorsque ces groupes assurent effectivement le contrôle de ces dernières, ce point de vue demande à être revisité.

Allehone Mulugeta Abebe

Depuis 20 ans, les groupes armés sont présents sans interruption dans les conflits en Somalie et participent directement aux violations des droits humains et du droit humanitaire. Aujourd’hui, la communauté internationale commence à agir pour les tenir responsables de leurs actes.

Cherie Taraghi

La création des Sahwa, un groupe armé non officiel hors du contrôle du gouvernement et de l’État irakiens, constituait un produit utile de la politique militaire des États-Unis.

Christopher Thornton

Lorsque John G. Roberts, le Président de la cour suprême (Chief Justice) des Etats Unis, a annoncé l’arrêt rendu dans le cas Holder versus Humanitarian Law Project (HLP), il a révélé de quelle manière tragique la Cour suprême sous-estime les possibilités potentielles d’un dialogue avec les groupes armés non étatiques (GANE).

Espen Barth Eide

Ayant depuis longtemps adopté une approche intégrée de la politique étrangère basée sur l’engagement, la Norvège défend l’idée selon laquelle les États devraient chercher à renforcer la prévention, la protection et l’assistance par le biais du droit international et du dialogue avec les groupes armés non étatiques.

Articles généraux

Pendant six ans, Walter Kälin a été le Représentant du Secrétaire Général des Nations Unies pour les droits de l’homme des personnes déplacées de l’intérieur. A l’occasion de son départ, nous publions ses réflexions sur ces six années et l’avenir des PDI.

Sergio Marchi

En 2009, la Commission internationale catholique pour les migrations (Catholic Migration Commission - ICMC) a lancé la première phase de son processus de ‘dialogue’ par des réunions avec différents responsables d’agences clés intéressées par les différents aspects de la migration (OIM, UNHCR, OIT, UNITAR, PNUD). Cet article est en grande partie basé sur ces discussions. 1Depuis, d’autres tables rondes  et réunions gouvernementales ont eu lieu à Bruxelles, New York et Washington, notamment une session avec les ambassadeurs auprès des Nations Unies à New York.

Jackie Pollock

Le profilage des individus qui se déplacent est de plus en plus institutionnalisé. On leur colle volontiers l’étiquette de « travailleur migrant », « réfugié » ou « victime de la traite des personnes » mais la vie et les expériences réelles des individus ne se plient pas si facilement à une telle catégorisation.

Florina Benoît-Xavier

L’organisation pour la réhabilitation des réfugiés de l’Eelam promeut l’utilisation de l’énergie solaire dans tous les camps de réfugiés du Tamil Nadu, dans le but d’encourager les individus, une fois de retour au Sri Lanka, à continuer à utiliser cette technologie.

Gracye Cheng

Un nombre important d’immigrants d’Amérique centrale a déposé une demande d’asile aux États-Unis basée sur la peur qu’ils soient persécutés par des gangs.

Rebecca Furst-Nichols et Karen Jacobsen

Une étude de grande  envergure menée par le Feinstein International Center (Université de Tufts) en novembre 2010, a examiné l’interaction entre migration, remboursements de dette, envois d’argent aux familles, dans le cas des Soudanais et des Erythréens demandeurs d’asile en Israël. 1

Bruce Forster

Le US Committee for Refugees and Immigrants fournit des données précieuses dans son  ‘Refugee Rights Reports Cards’ mais une analyse complémentaire pourrait procurer des informations encore plus utiles.

Additional Articles

La Colombie constitue une étude de cas instructive sur la relation entre les groupes armés non étatiques (GANE) et le déplacement forcé ainsi que le retour des populations civiles.

David James Cantor

Une étude récente avait pour but d’explorer les dynamiques internes des milices maï-maï dans l’Est de la République démocratique duCongo et d’identifier les facteurs d’influence qui permettraient le plus efficacement de limiter les violences.

Jocelyn Kelly et Michael Vanrooyen

Même si quelques groupes armés protègent l’éducation et en font la promotion, de nombreux autres la négligent ou vont même jusqu’à attaquer les écoles et les élèves. 

Alice Farmer

Un nombre important d’immigrants d’Amérique centrale a déposé une demande d’asile aux États-Unis basée sur la peur qu’ils soient persécutés par des gangs.

Gracye Cheng

Avis de non responsabilité : Les avis contenus dans RMF ne reflètent pas forcément les vues de la rédaction ou du Centre d’Études sur les Réfugiés.
Droits d’auteur : RMF est une publication en libre accès (« Open Access »). Vous êtes libres de lire, télécharger, copier, distribuer et imprimer le texte complet des articles de RMF, de même que publier les liens vers ces articles, à condition que l’utilisation de ces articles ne serve aucune fin commerciale et que l’auteur ainsi que la revue RMF soient mentionnés. Tous les articles publiés dans les versions en ligne et imprimée de RMF, ainsi que la revue RMF en elle-même, font l’objet d’une licence Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification (CC BY-NC-ND) de Creative Commons. Voir www.fmreview.org/fr/droits-dauteurs pour plus de détails.

facebook logo Twitter logo RSS logo

Forced Migration Review
Refugee Studies Centre
Oxford Department of International Development
University of Oxford
3 Mansfield Road, Oxford OX1 3TB, UK
fmr@qeh.ox.ac.uk  +44 (0)1865 281700
skype: fmreview