Prévenir le déplacement

RMF 41

Prévenir le déplacement est sans conteste un objectif louable. Lorsque déplacées, les personnes se trouvent dans des situations où les risques de s’appauvrir et de se voir privés de leurs droits humains sont encore plus élevés. Il ne fait aucun doute qu’une telle situation mérite d’être évitée – mais pas à n’importe quel prix.

Cette dernière édition de RMF qui a comme thème principal ‘Prévenir le déplacement’, est maintenant disponible en ligne en anglais sur : www.fmreview.org/preventing. La version en français sera bientôt disponible en ligne au format html.

Ce numéro inclut également 10 articles sur toute une variété d’autres aspects de la migration forcée comme par exemple: la vie des Nord-Coréens en Chine, l’adaptation des Africains de l’Est au Royaume-Uni, des expulsions dans les bidonvilles en Tanzanie, l’Initiative Nansen, les programmes d’orientation culturelle à l’intention de réfugiés réinstallés aux USA,  un travail plus sûr pour les femmes réfugiées, les Rohingya, des initiatives innovantes en matière de technologie de la communication, et une méthodologie nouvelle pour évaluer les coûts et les impacts du déplacement. 

Si vous souhaitez être notifié de la disponibilité en ligne de ce numéro, n’hésitez pas à vous abonner à notre alerte par courrier électronique :

www.fmreview.org/fr/souscrivez-aux-alertes-email

Table des matières
Valérie Amos

Le déplacement peut être un moyen d’échapper à la violence mais il peut également entraîner d’énormes souffrances. Si le déplacement n’est pas inévitable, que pouvons-nous faire pour le prévenir?

Michèle Morel, Maria Stavropoulou et Jean-François Durieux

Les nombreux fragments du droit existant qui traitent du déplacement arbitraire ont un commun un fil conducteur qui les traverse et révèle un droit de ne pas être déplacé. L’existence d’un tel droit peut sembler évidente mais jusqu’à présent aucun instrument juridique ne l’a encore reconnu.

Casey Barrs

Le répertoire des mesures de survie dont disposent des civils en danger peuvent inclure à la fois de chercher à éviter ou de se préparer au déplacement. Mais il leur arrive également de recouper ou combiner des stratégies différentes et d’osciller d’avant en arrière, alors qu’ils cherchent à atténuer les risques inhérents à n’importe quel choix. 

Isabelle Gómez Truedsson

Il est difficile pour des États tiers de dénoncer ou contrecarrer un acte préjudiciable qui est imminent mais n’a pas encore été perpétré. Ils ont toutefois à leur disposition tout un arsenal de méthodologies qui leur permettent de contribuer à prévenir le déplacement forcé.

Simon Bagshaw

La question du rôle des armes explosives en tant facteur générateur de déplacement dans les zones urbaines s'est recemment levée sur la liste des priorités internationales.

Justin Ginnetti et Nina Schrepfer

Afin de prévenir ou de réduire les déplacements provoqués par les catastrophes naturelles, il nous faut combler certaines carences évidentes en matière de connaissances comme de capacités. Pour ce faire, nous devons développer les recherches et les activités de sensibilisation portant sur les risques de catastrophes et les droits humains afférents, mais aussi les capacités à intervenir en cas de catastrophe.

Dimitrios Chotouras

Un ensemble de textes normatifs complémentaires portent sur la protection de l’environnement et la prévention et la réduction des catastrophes, de même que sur le respect des droits humains en toute circonstance. Collectivement, ces normes constituent un cadre juridique et opérationnel efficace; c’est pourquoi elles ne doivent pas être interprétées individuellement ou comme des éléments distincts.

Wan S Sophonpanich

La sévérité des récentes inondations en Thaïlande et la probabilité de les voir se reproduire ont suscité une réévaluation des mécanismes d’adaptation utilisés aussi bien par la population thaïlandaise que par le gouvernement.

Scott Leckie

Un grand nombre de personnes qui se sont battues contre le déplacement se retrouvent aujourd’hui à défendre la réinstallation. Sachant que le changement climatique provoquera de nouveaux déplacements, la communauté humanitaire devra travailler de manière préventive avec les communautés à risque identifiées afin de définir les solutions qui pourraient s’offrir à elles.

Rhodri C Williams

À l’échelle mondiale, on observe une tendance à l’augmentation des pressions économiques exercées sur les terres et les ressources naturelles, avec pour possible conséquence l’apparition de nouvelles vagues de déplacement international sous l’impulsion conjuguée du changement climatique et des investissements agricoles de grande échelle.

Davina Wadley

Dans les pays en développement exposés aux aléas naturels, les interventions dans le domaine du logement jouent un rôle important pour prévenir ou atténuer les déplacements causés par les catastrophes naturelles. Pour être efficaces, ces interventions doivent toutefois adopter une approche plurielle et impliquer la participation des communautés touchées.

Arzu Guler

Il arrive bien souvent que le ‘choix’ de rester plutôt que de fuir, ne soit dans les faits pas vraiment volontaire.

Veronika Talviste, Jamie A Williamson et Anne Zeidan

Le Comité international de la Croix Rouge, chaque fois que cela est possible, place la priorité sur la nécessité de prévenir les événements qui déclenchent le déplacement. Son expérience de travail dans cette phase de pré-déplacement acquise partout à travers le monde – qui consiste à prévenir les violations au droit international humanitaire (DIH), à entreprendre des activités de protection et à fournir de l’assistance – met en lumière la complexité des défis posés et l’importance capitale de travailler en partenariat pour servir les communautés en danger. 

Corinne Lewis

Il n’y a pas de règle en  droit international des droits de l’homme qui interdise de manière explicite les déplacements arbitraires de personnes par les  entreprises. Les entreprises ont cependant  la responsabilité d’éviter, d’une part, toute atteinte aux droits de l’homme qui pourrait entrainer un déplacement mais aussi  de prendre des mesures pour remédier aux violations des droits de l’homme qu’elles auraient commises et qui pourraient provoquer un déplacement.

Kate Hoshour

Les projets de développement continuent d’être l’un des principaux facteurs de déplacement à travers le monde. Le plus souvent, les évictions sont involontaires. Le cas de l’ouverture éventuelle d’une nouvelle mine de charbon au Bangladesh illustre dans quelle mesure ces projets peuvent entraver les droits humains, le besoin de politiques de sauvegarde plus robustes pour faire respecter les droits des populations et empêcher les déplacements et le pouvoir des protestations locales.

Sanjula Weerasinghe et Elizabeth Ferris

Le respect de l’interdiction des déplacements forcés et arbitraires pourrait prévenir, ou réduire de manière significative, les risques de déplacement en situations de conflit armé, comme le pourrait également le fait d’insister  pour demander que des comptes soient rendus pour les violations à cette interdiction, assimilables à des crimes de guerre ou à des crimes contre l’humanité. Il s’agit là de questions que le Conseil de sécurité de l’ONU n’a traitées que partiellement.

Lucy Hovil

Le déplacement s’inscrit souvent dans un processus cyclique qui implique conflits et déplacements. Par conséquent, pour prévenir son apparition, il ne suffit pas seulement de prévenir de nouveaux déplacements mais il faut aussi agir pour empêcher que les personnes ne soient redéplacées.

Levis Onegi

Pour beaucoup dans le Nord de l’Ouganda, l’accès à la terre et la propriété foncière restent des problèmes non résolus qui menacent la paix et la permanence du retour.

Marina L Anselme et Barbara Zeus

Si l’on considère l’éducation comme un facteur qui retient les réfugiés dans les camps ou dans les communautés d’accueil plutôt que de les encourager à retourner chez eux, alors elle devrait systématiquement faire partie des mesures accompagnant le retour afin de prévenir un nouveau déplacement.

Juanita Candamil et Claudia María Mejía Duque

Les femmes en Colombie sont de plus en plus souvent attaquées à cause de leurs efforts pour défendre les droits de l’homme et mettre un terme au conflit et au déplacement dans leur pays.

Eduardo Medina

La fragilité de la propriété foncière et des droits de propriété a causé et exacerbé le déplacement en Colombie. En réponse, le gouvernement a établi un cadre juridique pour résoudre le problème, et dans le but ultime de prévenir des déplacements futurs. La reconstruction des relations et de la confiance au sein des communautés est un aspect central pour le succès de cette approche.

Ludvik Girard

Ceux qui cherchent à comprendre et à combattre les raisons de l’augmentation croissante du déplacement parmi les populations indigènes en Bolivie devraient tenir compte de la relation entre savoir traditionnel et impacts du changement climatique.

Karim Khalil

La prévention est devenue une stratégie de plus en plus fréquemment adoptée par la communauté humanitaire pour résoudre le problème des déplacements forcés dans  les Territoires palestiniens occupés, ainsi que pour répondre aux besoins d’urgence immédiats des familles déplacées ou qui risquent d’être déplacées.

Articles généraux
Samuel Bekalo

Cet article se penche sur des expériences directement vécues par des réfugiés venus de la Corne de l’Afrique et de l’Afrique de l’Est lors de leur arrivée au Royaume-Uni (RU). Ces expériences – dont certaines peuvent être perçues comme drôles ou tristes – peuvent s’avérer pertinentes et avoir une valeur informative pour d’autres praticiens. 

Natalie Brinham

En Birmanie, les Rohingyas apatrides sont confinés dans des camps de PDI et subissent une véritable ségrégation jusque chez eux et jusque dans leur communauté. Pourtant, leurs droits humains sont largement ignorés par les pays désireux d’apporter leur soutien aux réformes engagées dans le pays ou de favoriser le retour des personnes qui se sont réfugiées sur leur territoire.

Roberta Cohen

Étant donné que les Nord-Coréens renvoyés de force dans leur pays d’origine par la Chine continuent d’être victimes de persécutions, il est primordial que la communauté internationale considère une nouvelle approche pour garantir la  protection de cette population. Certains sont des réfugiés politiques, d’autres sont des   «réfugiés sur place»: ils n’étaient pas forcément des réfugiés lorsqu’ils ont quitté leur pays mais ils le deviennent en raison de la crainte, réellement fondée, d’être persécutés s’ils y retournaient.

Marianne Donven et Mariko Hall

Une nouvelle plateforme de communication adaptée aux urgences humanitaires a fait ses débuts en janvier 2012 au Soudan du Sud avant d’être déployée dans d’autres contextes. Emergency.lu voudrait s’imposer comme un outil mondial interorganisations.

Dale Buscher

Les femmes déplacées ont besoin de possibilités pour gagner leur vie et celle de leur famille, mais ces possibilités ne devraient pas renforcer leur vulnérabilité. Une bonne compréhension des facteurs de risque et des stratégies de protection permet aux praticiens de veiller à une conception et une mise en œuvre adaptée des programmes.

Michael Hooper

Les expulsions forcées sont le grand défi auquel les communautés sont confrontées dans le monde en développement, et elles sont l’un des moteurs majeurs de la migration forcée. Une étude centrée sur des expulsions urbaines forcées en Tanzanie montre que la mobilisation populaire à elle seule risque d’être incapable de relever les défis que pose le déplacement, et qu’il peut y avoir des risques lorsque la mobilisation autour du déplacement se fonde sur des attentes irréalistes.

Walter Kälin

Lancée en octobre 2012, l’Initiative Nansen a pour objectif d’établir un consensus entre les États sur la meilleure manière de traiter le déplacement transfrontalier dans le contexte des catastrophes à déclenchement soudain ou lent.

Roger Zetter

La notion du ‘fardeau que représente le réfugié’ s’est fermement enracinée dans le vocabulaire politique des gouvernements et des acteurs humanitaires. De manière tout à fait compréhensible, les gouvernements soulignent les impacts négatifs et les coûts mais ceux-ci, alors même qu’ils sont indéniables et bien documentés, ne constituent qu’une partie du tableau.  

Julie M Kornfeld

Bien qu’ils participent de manière généralisée aux programmes d’orientation culturelle, les réfugiés qui se réinstallent tendent à avoir des conceptions erronées sur leur potentiel d’autosuffisance aux États-Unis, et rencontrent des difficultés d’ajustement à leur arrivée. Transformer ces programmes pourrait améliorer l’issue du processus de réinstallation des réfugiés.

Christian Pangilinan

Les organisations qui offrent des services juridiques aux réfugiés et aux demandeurs d’asile se trouvent confrontées au défi de répondre de manière éthique à leurs clients qui demandent d’être assistés par des étrangers plutôt que par des nationaux dans les bureaux des pays où elles travaillent.

Avis de non responsabilité : Les avis contenus dans RMF ne reflètent pas forcément les vues de la rédaction ou du Centre d’Études sur les Réfugiés.
Droits d’auteur : RMF est une publication en libre accès (« Open Access »). Vous êtes libres de lire, télécharger, copier, distribuer et imprimer le texte complet des articles de RMF, de même que publier les liens vers ces articles, à condition que l’utilisation de ces articles ne serve aucune fin commerciale et que l’auteur ainsi que la revue RMF soient mentionnés. Tous les articles publiés dans les versions en ligne et imprimée de RMF, ainsi que la revue RMF en elle-même, font l’objet d’une licence Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification (CC BY-NC-ND) de Creative Commons. Voir www.fmreview.org/fr/droits-dauteurs pour plus de détails.

facebook logo Twitter logo RSS logo email.png

Forced Migration Review
Refugee Studies Centre
Oxford Department of International Development
University of Oxford
3 Mansfield Road, Oxford OX1 3TB, UK
fmr@qeh.ox.ac.uk  +44 (0)1865 281700
skype: fmreview