Traite et trafic des êtres humains

Nous avons publié un numéro de RMF sur le « Trafic d’êtres humains » en 2006. Depuis, une plus grande attention est portée aux mouvements des personnes souhaitant rejoindre l’Europe, mettant en lumière l’impact croissant de la traite et du trafic des êtres humains. Par ailleurs, nous avons noté un intérêt croissant pour ce sujet parmi notre lectorat ces dernières années, comme en témoignent les offres d’articles que nous avons reçues à ce sujet.

S’il arrive que les passeurs promettent un trajet sûr jusqu’en Europe en échange d’un paiement, ils recourent souvent aux violences physiques et sexuelles pour demander à leurs victimes plus d’argent que la somme initialement convenue. Cette situation aboutit souvent au travail forcé (y compris le travail sexuel), les victimes étant forcées de vivre dans des conditions proches de l’esclavage afin de pouvoir rembourser leurs « dettes ». Les victimes ayant survécu sont souvent incapables de signaler ces mauvais traitements puisqu’elles ne disposent pas de statut juridique et que, dans la plupart des cas, les trafiquants d’êtres humains confisquent leurs papiers d’identité. Les enfants non accompagnés sont particulièrement vulnérables : quelque 10 000 mineurs réfugiés non accompagnés ont été portés disparus après leur arrivée en Europe et l’on estime qu’un grand nombre d’entre eux ont été victimes du trafic des êtres humains et de l’exploitation sexuelle. Certains pays peuvent être à la fois des pays d’origine, de destination et de transit pour le trafic des êtres humains. À ce jour, les accords de coopération bilatérale ont entraîné le démantèlement de plusieurs réseaux de trafic international criminels mais, inexorablement, d’autres réseaux continuent de voir le jour et d’évoluer.

Ce numéro inviterait à réfléchir sur différents aspects, tels que les définitions, l’identification des victimes et des réseaux, l’interruption des réseaux et la prévention du trafic, le trafic comme source de financement des conflits, les liens avec la fragilité des États et la consolidation de la paix, les cadres juridiques, la sensibilisation, le soutien apporté aux victimes et le rôle des différents acteurs.

Nous publierons prochainement un appel à soumission d’articles complet.

facebook logo Twitter logo RSS logo

Forced Migration Review
Refugee Studies Centre
Oxford Department of International Development
University of Oxford
3 Mansfield Road, Oxford OX1 3TB, UK
fmr@qeh.ox.ac.uk  +44 (0)1865 281700
skype: fmreview