Message de la redaction

Toutes les personnes déplacées ont besoin d’un abri, sous une forme ou une autre. Mais les circonstances font qu’en réalité, la plupart de ces abris ne correspondent pas à l’image typique d’une tente ou d’une bâche, pas plus qu’ils ne répondent aux normes officielles. Sur le plan des abris et des installations, les types de réponses que les personnes déplacées trouvent, utilisent et inventent, ou qui sont inventées pour elles, influencent leur expérience du déplacement. Ces réponses devraient leur apporter une certaine protection contre les éléments et garantir la sécurité physique des personnes qui y résident ; les articles de ce numéro de RMF donnent un aperçu des multiples manières dont cela est possible.

Mais les personnes déplacées recherchent également la sûreté, le réconfort, la sécurité émotionnelle, un certain niveau d’atténuation des risques et du mal-être qui sont inhérents au déplacement, et même, à mesure que le temps passe, un semblant d’appartenance. Le déplacement perturbe également les communautés, mais même un abri temporaire peut se conformer aux notions de familiarité et d’appartenance des personnes. La reconstitution de la communauté est un élément essentiel d’un abri réussi, satisfaisant et durable, qu’elle se produise parmi les personnes d’un même peuple ou parmi des personnes déplacées d’origines différentes et, surtout, parmi les personnes chez qui d’autres ont été déplacées.

Les articles de ce numéro de RMF étudient ces facteurs sous différents angles : ceux des hôtes, des agences, des concepteurs et des personnes déplacées. La complexité des approches de l’abri, à la fois en tant qu’objet physique dans un emplacement physique et en tant que réponse à des besoins humanitaires essentiels, stimule l’engagement de nombreux acteurs humanitaires, mais également de plus en plus, de concepteurs, d’architectes et d’innovateurs.

Les directives techniques en matière d’abri sont largement disponibles, si bien que nous n’avons pas tenté de les inclure ici ; nous avons plutôt sélectionné des articles illustrant comment certaines de ces directives peuvent être appliquées dans la réalité. D’autres articles illustrent où et comment les personnes déplacées s’établissent elles-mêmes, comment les considérations en matière de conception se rapportent à la réalité sociale et culturelle des futurs résidents de ces abris, et comment les personnes conçoivent, habitent, transforment et adaptent leur abri et leur implantation.

Nous souhaitons remercier Thomas Whitworth et Nina Birkeland, du Conseil norvégien pour les réfugiés, et Tom Scott-Smith, du Centre d’études sur les réfugiés, pour leur assistance en leur qualité de conseillers sur le thème central de ce numéro.

Nous exprimons également notre profonde reconnaissance aux entités suivantes pour l’assistance financière apportée à ce numéro : Better Shelter, Happold Foundation, Hunter et Stephanie Hunt, le Conseil norvégien pour les réfugiés, les Fondations Open Society, Suricatta Systems, le Département fédéral suisse des Affaires étrangères, ONU-Habitat et le HCR (DPSM). La liste de tous les bailleurs de fonds actuels et récents de RMF est donnée ci-dessous.

Formats et langues : Le numéro complet et chacun de ses articles individuels sont disponibles en ligne aux formats HTML et PDF sur www.fmreview.org/fr/abris. RMF 55 et le condensé qui l’accompagne (présentant l’introduction de chacun des articles et leur lien QR/Web) seront disponibles gratuitement en ligne et en version imprimée en français, anglais, arabe et espagnol.

Si vous souhaitez recevoir des exemplaires imprimés du magazine ou du condensé dans l’une des quatre langues disponibles, veuillez nous écrire à fmr@qeh.ox.ac.uk.

Merci de diffuser ce numéro en le faisant circuler parmi vos réseaux, en le mentionnant sur Twitter et Facebook et en l’ajoutant à vos listes de ressources.

Numéros à paraître et thèmes centraux :

Pour de plus amples informations sur les prochains numéros, y compris les délais pour soumettre un article, veuillez consulter www.fmreview.org/fr/aparaitre

  • RMF 56 : Amérique latine et Caraïbes (à paraître en octobre 2017)
  • RMF 57 : Le Moyen-Orient (à paraître en février 2018)

 

Passage de relais :

Maurice Herson, l’un des corédacteurs de RMF depuis début 2008, prendra sa retraite fin juin. Nous le remercions pour sa contribution à RMF en tant que corédacteur et sommes ravis d’accueillir Jenny Peebles, qui le remplacera à ce poste.

 

Rejoignez-nous sur Facebook ou Twitter ou souscrivez à nos alertes par e-mail sur www.fmreview.org/fr/demandez-rmf.

Avis de non responsabilité : Les avis contenus dans RMF ne reflètent pas forcément les vues de la rédaction ou du Centre d’Études sur les Réfugiés.
Droits d’auteur : RMF est une publication en libre accès (« Open Access »). Vous êtes libres de lire, télécharger, copier, distribuer et imprimer le texte complet des articles de RMF, de même que publier les liens vers ces articles, à condition que l’utilisation de ces articles ne serve aucune fin commerciale et que l’auteur ainsi que la revue RMF soient mentionnés. Tous les articles publiés dans les versions en ligne et imprimée de RMF, ainsi que la revue RMF en elle-même, font l’objet d’une licence Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification (CC BY-NC-ND) de Creative Commons. Voir www.fmreview.org/fr/droits-dauteurs pour plus de détails.

facebook logo Twitter logo RSS logo

Forced Migration Review
Refugee Studies Centre
Oxford Department of International Development
University of Oxford
3 Mansfield Road, Oxford OX1 3TB, UK
fmr@qeh.ox.ac.uk  +44 (0)1865 281700
skype: fmreview