Simplifier la détermination du statut de réfugié

Il existe de nombreux arguments convaincants en faveur de la simplification de la détermination du statut de réfugié dans l’Union européenne.

Il existe de nombreux arguments convaincants en faveur de la simplification de la détermination du statut de réfugié dans l’ Union européenne à l’heure actuelle. Selon le droit international, la détermination du statut est déclaratoire, c’est-à-dire qu’elle ne fait pas d’une personne un réfugié mais déclare cette personne comme étant un réfugié. Cela signifie qu’un grand nombre des personnes actuellement en déplacement sont des réfugiés, même si nous ne les reconnaissons pas comme tels. Toutefois, la reconnaissance d’une personne en tant que réfugié est vitale pour son statut et pour sa protection.

Il existe un précédent ailleurs dans le monde concernant le traitement d’un afflux massif via la détermination du statut prima facie ; en fait, la grande majorité des réfugiés dans le monde obtiennent leur statut de cette manière. Il s’agit d’une réponse pragmatique lorsque l’infrastructure de détermination du statut des réfugiés du pays d’accueil est submergée – la situation dans laquelle l’Europe se trouve actuellement. Elle permet d’exiger des critères de preuve plus faibles, par exemple en acceptant la simple nationalité syrienne comme preuve suffisante du statut de réfugié. Il semble que l’Allemagne ait mis en œuvre une telle stratégie de manière unilatérale.

La Directive relative à la protection temporaire a été conçue exactement pour servir cet objectif, du moins en tant que solution provisoire, mais n’a jamais été mise en application. L’Europe doit trouver un moyen de mettre en place de manière juste et efficace des procédures de détermination du statut qui soient adaptées à une situation d’influx massif.

 

Kelly Staples kls25@le.ac.uk

Maître de conférences en politique internationale à l'Université de Leicester https://le.ac.uk/

Avis de non responsabilité : Les avis contenus dans RMF ne reflètent pas forcément les vues de la rédaction ou du Centre d’Études sur les Réfugiés.
Droits d’auteur : RMF est une publication en libre accès (« Open Access »). Vous êtes libres de lire, télécharger, copier, distribuer et imprimer le texte complet des articles de RMF, de même que publier les liens vers ces articles, à condition que l’utilisation de ces articles ne serve aucune fin commerciale et que l’auteur ainsi que la revue RMF soient mentionnés. Tous les articles publiés dans les versions en ligne et imprimée de RMF, ainsi que la revue RMF en elle-même, font l’objet d’une licence Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification (CC BY-NC-ND) de Creative Commons. Voir www.fmreview.org/fr/droits-dauteurs pour plus de détails.

facebook logo Twitter logo RSS logo

Forced Migration Review
Refugee Studies Centre
Oxford Department of International Development
University of Oxford
3 Mansfield Road, Oxford OX1 3TB, UK
fmr@qeh.ox.ac.uk  +44 (0)1865 281700
skype: fmreview