Un rôle pour les analyses de marché

Garantir aux réfugiés un accès à l’emploi permettrait d’atténuer les problèmes liés à une intervention principalement humanitaire. Les analyses de marché peuvent mettre en correspondance les carences dans le monde du travail et les compétences des réfugiés.

Les autorités et les communautés d’accueil se préoccupent souvent de l’impact des réfugiés sur leur économie. Une solution pour apaiser leurs craintes consiste à orienter l’intervention (à partir du moment-même où les réfugiés arrivent) de manière à tirer le plus grand avantage de la participation économique des réfugiés afin que la communauté d’accueil en bénéficie elle aussi. Pour concevoir une intervention dans cette optique, il est nécessaire de conduire une analyse de marché détaillant à la fois les carences sur le marché du travail national et les compétences dont dispose la nouvelle communauté de réfugiés – c’est-à-dire de mettre en correspondance les besoins du marché intérieur et les compétences de la main-d’œuvre disponible. Grâce à ces informations, les autorités et les praticiens pourront identifier les différentes options en matière de logement, de travail et de distribution de l’aide, avec l’autosuffisance comme ultime objectif.

Les compétences requises pour conduire des analyses de marché rapides et précises sont relativement rares parmi les praticiens intervenant actuellement auprès des réfugiés. Il est donc primordial d’établir des partenariats avec des institutions de recherche qui collectent des données et qui peuvent donc fournir des modèles de collecte rapide d’informations par des universitaires ou des praticiens. Des institutions telles que la Banque mondiale ou diverses organisations privées disposent des compétences permettant de réaliser des analyses de marché rapides et parfois complexes. Ce type de savoir-faire pourrait aider les praticiens intervenant auprès des réfugiés à suggérer rapidement d’autres solutions que les camps de regroupement, qui permettraient de promouvoir le développement économique dès les premières étapes du déplacement mais aussi d’éclairer les activités de plaidoyer politique visant à aider les réfugiés en situation de déplacement prolongée à accéder aux marchés.

Cependant, l’accès au marché ne permet pas en lui-même de protéger les réfugiés contre l’exploitation. C’est pourquoi il faut également élaborer des directives sur l’accès à l’emploi formel et les protections en matière d’emploi, y compris la garantie d’un salaire minimum.

Les programmes d’amélioration des moyens de subsistance qui sont éclairés par des analyses de marché et qui donnent priorité à un accès formel et non discriminatoire au marché du travail constituent seulement quelques éléments d’une feuille de route plus globale. Pour être efficace, cette feuille de route devrait inclure d’autres approches visant par exemple à mettre en relation ces programmes avec des partenaires compétents dans le domaine de la défense des droits du travail, à aider les réfugiés à accéder à des formations professionnelles ou encore à créer des espaces communs qui soient accessibles tant par les réfugiés que par la population locale.

 

Diana Essex diana.essex@asylumaccess.org
Directrice adjointe, Asylum Access

Jessica Therkelsen jessica.therkelsen@asylumaccess.org
Directrice des politiques mondiales, Asylum Access

www.asylumaccess.org

Anna Wirth anna.k.wirth@hotmail.co.nz
Chercheure indépendante

Avis de non responsabilité : Les avis contenus dans RMF ne reflètent pas forcément les vues de la rédaction ou du Centre d’Études sur les Réfugiés.
Droits d’auteur : RMF est une publication en libre accès (« Open Access »). Vous êtes libres de lire, télécharger, copier, distribuer et imprimer le texte complet des articles de RMF, de même que publier les liens vers ces articles, à condition que l’utilisation de ces articles ne serve aucune fin commerciale et que l’auteur ainsi que la revue RMF soient mentionnés. Tous les articles publiés dans les versions en ligne et imprimée de RMF, ainsi que la revue RMF en elle-même, font l’objet d’une licence Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification (CC BY-NC-ND) de Creative Commons. Voir www.fmreview.org/fr/droits-dauteurs pour plus de détails.

facebook logo Twitter logo RSS logo email.png

Forced Migration Review
Refugee Studies Centre
Oxford Department of International Development
University of Oxford
3 Mansfield Road, Oxford OX1 3TB, UK
fmr@qeh.ox.ac.uk  +44 (0)1865 281700
skype: fmreview