Crise climatique et déplacement : de l'engagement à l'action

Sortie prévue en mars 2022

Date limite de soumission des articles : Lundi 25 octobre 2021

En 2008, nous avons publié notre premier numéro de RMF consacré au changement climatique et au déplacement. Ce numéro explorait l'impact potentiel du changement climatique sur la mobilité des personnes et la tension entre les besoin en matière de recherche et la nécessité d'agir. Treize ans plus tard, le débat ne doit plus porter sur la nécessité d'agir mais sur la manière d'agir.

Il existe aujourd'hui une série d'engagements de haut niveau, d'instruments politiques, de partenariats entre parties prenantes et de mécanismes destinés à guider les acteurs internationaux (y compris les gouvernements) sur la manière d'éviter, de minimiser et de traiter les déplacements internes et transfrontaliers liés aux effets néfastes du changement climatique. Il s'agit :

  • de l'Agenda 2030 du développement durable (SDG), SDG 13 notamment
  • du Cadre d’action de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe 2015-2030
  • du Programme de protection de l'initiative Nansen
  • de l'Accord de Paris de 2015 entre les parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC)
  • du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières (GCM)
  • du Pacte mondial sur les réfugiés (GCR)

 

En mars 2022, nous publierons un numéro de RMF débattant de la manière de renforcer l'action des acteurs internationaux, régionaux et nationaux à la lumière de ces cadres et engagements - autrement dit, comment passer de l'engagement à l'action.

En 2022, nous serons à mi-chemin de la période fixée pour atteindre les objectifs des ODD et du Cadre de Sendai, tandis que les principaux engagements pris dans le cadre de l'Accord de Paris devraient être en passe d’être atteints. 2022 sera également l'année où se tiendra le premier Forum d'examen des migrations internationales (IMRF), qui permettra de discuter et de partager les progrès réalisés dans la mise en œuvre de tous les aspects du Pacte mondial pour les migrations. Qu'avons-nous appris depuis 2015 (lorsque l'Accord de Paris, les ODD, le Programme de protection de l'Initiative Nansen et le Cadre de Sendai ont été rédigés) et comment ces enseignements peuvent-ils être mis à profit ?

Ce dossier de RMF servira de forum et permettra aux décideurs politiques, aux praticiens, aux chercheurs et aux communautés affectées de débattre des perspectives, de partager les expériences et les bonnes pratiques, et de proposer des recommandations. Nous accueillons avec intérêt une réflexion constructive, axée sur les politiques, qui s’interrogera sur les obstacles en matière de mise en œuvre et la manière de les surmonter. Nous vous invitons à présenter des études de cas illustrant des politiques efficaces, des programmes innovants et des réflexions novatrices, en particulier lorsqu'il existe un potentiel de reproduction dans d'autres contextes. Nous encourageons aussi activement les exemples qui rendent compte de défis, d'obstacles et d'échecs dont il est possible de tirer des enseignements. Nous souhaitons recevoir des articles qui abordent des questions telles que les suivantes:

Collaboration, cohérence et dialogue

  • Collaboration entre les acteurs étatiques et non étatiques, y compris les acteurs du secteur privé, dans la mise en œuvre des cadres ayant fait l’objet d’accords au niveau international.
  • Sensibilisation aux cadres politiques et juridiques existants, aux mécanismes multipartites, aux possibilités de financement et aux outils, dans le but d’en faire un meilleur usage.
  • Renforcement du dialogue aux différents niveaux décisionnels.
  • Promotion de la cohérence des stratégies dans l'élaboration et la planification des politiques nationales : par exemple, dans les plans nationaux d'adaptation, la réduction des risques de catastrophe, le profilage des risques de déplacement et les mécanismes d'alerte précoce et d'action rapide.
  • Mise en avant de l’intersectionnalité avec d'autres facteurs de déplacement, tels que les conflits, et les moyens par lesquels les cadres mondiaux et la collaboration (par exemple entre les acteurs du développement, de l'aide humanitaire et de la paix) peuvent s'attaquer aux effets conjugués des risques et des vulnérabilités.

 

Action, inclusion et responsabilité

  • Mesures pratiques prises par les pays pour éviter, réduire au minimum et traiter les déplacements et les risques de déplacement, ainsi que pour gérer et faciliter d'autres formes de mobilité humaine, telles que la migration d'adaptation et la réinstallation planifiée.
  • Expériences et défis particuliers auxquels se trouvent confrontés les petits États insulaires en développement ainsi que les pays les moins avancés.
  • Prise en compte de la voix des communautés et des régions touchées par le changement climatique dans l'élaboration des politiques internationales, régionales et nationales.
  • Réponses politiques, juridiques et programmatiques visant à l’élargissement des voies régulières d'admission et de séjour pour les personnes et les communautés affectées.
  • Rôle des médias, du monde universitaire, des organisations de défense et des militants dans l'enrichissement du débat et la responsabilisation dans ce domaine politique.

 

Innovation, éléments probants et traitement/comblement des lacunes

  • Modèles et mécanismes de financement novateurs aux niveaux international, régional et national, tels que le financement basé sur les prévisions et les mécanismes d'assurance contre les risques.
  • Défis spécifiques et exemples de bonnes pratiques surgissant lors de la collecte, du traitement, de la diffusion et de l'utilisation des données dans le contexte des déplacements liés au changement climatique.
  • Lacunes en matière de protection dans la législation, les politiques et les pratiques actuelles

 

CONSEILS À L’INTENTION DES AUTEURS POTENTIELS

Avant de rédiger votre article : Si vous êtes intéressé et souhaitez proposer un article, veuillez envoyer un courriel aux rédactrices à l'adresse fmr@qeh.ox.ac.uk en expliquant en quelques phrases le sujet que vous proposez afin que nous puissions vous faire part de nos commentaires. Nous vous indiquerons ensuite si nous sommes intéressées par votre article et vous donnerons à ce moment-là des conseils supplémentaires et des informations sur nos exigences en matière de soumission de textes.

Veuillez noter qu'en juin 2020, nous avons publié une série d’articles sur la crise climatique et les communautés locales. Ce mini dossier se concentrait sur l'impact et la réponse des communautés locales alors que le présent dossier donnera la priorité aux articles portant sur la réponse des acteurs internationaux, régionaux et nationaux.

En outre :

  • Nous vous invitons à nous envoyer un courriel pour nous soumettre des articles en anglais, français, espagnol ou arabe.
  • Nous sommes particulièrement désireuses de refléter les expériences et les connaissances des communautés et des individus directement touchés par ce sujet. Nous sommes également tout à fait disposées à travailler individuellement avec des auteurs pour les aider à développer un article et nous tenons à ce que RMF se fasse l’écho de la perspective des personnes déplacées elles-mêmes.
  • Nous demandons à tous les auteurs de prendre en considération la pertinence particulière de leurs articles à l’égard des personnes handicapées, des personnes LGBTIQ+, des personnes âgées et des autres groupes présentant des vulnérabilités spécifiques, et de s’efforcer d’inclure une perspective de genre à leurs articles.
  • S’il est vrai que nous recherchons des exemples de bonnes pratiques et d'expériences reproductibles, ainsi qu'une analyse solide des enjeux, nous encourageons également les auteurs à discuter des échecs et des difficultés : qu'est-ce qui fonctionne ou ne fonctionne pas aussi bien que prévu, et pourquoi ?

 

Date limite de soumission des articles : 25 octobre

Nous acceptons les articles de 1 200 à 2 500 mots. Veuillez noter que ce maximum de 2 500 mots doit inclure les notes de fin de texte.

Nous acceptons les articles rédigés en français, en anglais, en espagnol et en arabe.

facebook logo Twitter logo RSS logo email.png

Forced Migration Review
Refugee Studies Centre
Oxford Department of International Development
University of Oxford
3 Mansfield Road, Oxford OX1 3TB, UK
fmr@qeh.ox.ac.uk  +44 (0)1865 281700