Message de la redaction

« Les nouvelles technologies sont en train de changer l’environnement dans lequel nous travaillons, elles créent des risques que nous ne devons pas ignorer, mais elles fournissent aussi des opportunités tant pour les personnes déplacées que pour ceux qui travaillent en leur nom ». En sa qualité de Haut Commissionnaire adjoint de l’UNHCR, Alex Aleinikoff, signale dans l’avant-propos de ce numéro que nous devons nous habituer à l’idée que les technologies modernes atteignent et affectent non seulement les chercheurs et les agences, mais également les personnes déplacées ou déracinées. Ce numéro de la Revue est rempli d’exemples qui démontrent justement en quoi cela est vrai. Dans la réalité, il se pourrait bien que les agences, utilisatrices elles-mêmes de technologie pour leurs propres besoins, doivent s’assurer de ne pas se laisser dépasser par l’importance que la technologie prend dans la vie des personnes déplacées. La technologie peut avoir un effet transformateur sur les personnes déplacées et sur leurs relations avec les gouvernements, les agences, la diaspora et entre elles.

Les articles regroupés dans ce numéro couvrent en grande partie ce que nous espérions qu’ils allaient couvrir lorsque nous avons diffusé l’appel à articles – les aspects positifs et négatifs de la propagation des technologies ; davantage de responsabilité et de compte à rendre, et une augmentation de la capacité à contrôler les personnes déplacées ; l’ouverture de la vie des personnes déplacées au-delà des confins traditionnels grâce aux possibilités de l’internet et les risques et dangers que cela comporte ; et le potentiel des avancées technologiques dans le cadre des programmes d’assistance et de protection.

En revanche, nous sommes moins satisfaits du fait qu’il n’y ait pratiquement rien eu dans les articles que nous avons reçus traitant explicitement ou implicitement des questions de genre vis-à-vis de la technologie ou des communications et de leur impact sur les personnes.

De façon inhabituelle, nous avons inclus quelques articles très courts – ‘quelques octets de technologie’.  Dans la quantité d’articles soumis pour ce numéro, certains contenaient des idées ou des faits spécifiques qui nous ont semblés dignes d’intérêt sans nécessiter une explication plus longue pour les mettre en contexte.

Comme toujours, nous espérons que ce numéro de RMF sera pour vous une ouverture sur ce sujet, comme il l’a été pour nous. Dans cet esprit n’hésitez pas à Twitter sur le sujet ou à  recopier notre annonce sur Twitter, à ‘Like’ notre page Facebook, à ajouter un lien sur Delicious ou à envoyer des textes aux gens que vous connaissez…

Ce numéro contient également toute une série d’articles sur d’autres aspects du vécu face à la migration forcée à travers toute une gamme de circonstances – au Japon, dans les villes, en mer, en Egypte, et bien plus.

Nous sommes reconnaissants à Paul Currion et Linda Leung pour leur aide et leurs conseils sur le thème de ce numéro, et également à notre Conseil Consultatif pour les critiques, les conseils et le soutien qu’il nous a apportés.

Nous aimerions remercier tout particulièrement les agences qui nous ont apporté un financement généreux pour ce numéro : AusAID, DfID, Oxfam Australie, Stephanie et Hunter Hunt/The Hunt Institute for Engineering and Humanity, la Division des programmes du soutien et de la gestion de l’UNHCR, Le Service développement stratégique et évaluation de l’UNHCR, et l’Université de Queensland. Tous nos donateurs récents sont cités sur la dernière page intérieure de ce numéro.

Nouveauté! Un sommaire étendu – RMF#38 – est disponible sur papier et en ligne sur : www.fmreview/fr/technologie/RMF38liste.pdf.

L’intégrale du numéro est en ligne sous différents formats sur :

www.frmreview.org/fr/technologie/. Tous les numéros de RMF sont disponibles et consultables gratuitement en ligne. Nous vous encourageons à publier en ligne ou à reproduire des articles de RMF, mais n’oubliez pas d’en indiquer la source, de mentionner l’url original et aussi de nous en parler.

RMF 39 aura pour thème central être jeune et ne pas se sentir à sa place, et sortira début 2012. Voir : www.fmreview.org/fr/jeune/

RMF 40 sera consacré aux Etats fragiles. N’hésitez pas à consultez l’appel à articles sur :

www.fmreview.org/fr/etatsfragiles

Un nouveau site internet pour RMF: Au court des prochains mois, le site internet de RMF sera remodelé et amélioré pour le rendre plus accessible aux formats de lecture mobile, plus aisément consultable et partagé, et de manière générale, plus actuel.

Restez en contact avec tous les changements de RMF – abonnez-vous à notre alerte par email :

www.fmreview.org/alerts.htm ou écrivez-nous à: fmr@qeh.ox.ac.uk pour nous demander ces alertes.

Donation en ligne pour RMF: Nous avons maintenant un ‘site de donation en ligne’ pour RMF sur lequel vous pouvez effectuer une donation par carte de débit ou de crédit. Voir en face pour plus de détails.

Avec nos cordiales salutations,

Marion Couldrey et Maurice Herson

 
 

 

Avis de non responsabilité : Les avis contenus dans RMF ne reflètent pas forcément les vues de la rédaction ou du Centre d’Études sur les Réfugiés.
Droits d’auteur : RMF est une publication en libre accès (« Open Access »). Vous êtes libres de lire, télécharger, copier, distribuer et imprimer le texte complet des articles de RMF, de même que publier les liens vers ces articles, à condition que l’utilisation de ces articles ne serve aucune fin commerciale et que l’auteur ainsi que la revue RMF soient mentionnés. Tous les articles publiés dans les versions en ligne et imprimée de RMF, ainsi que la revue RMF en elle-même, font l’objet d’une licence Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification (CC BY-NC-ND) de Creative Commons. Voir www.fmreview.org/fr/droits-dauteurs pour plus de détails.

facebook logo Twitter logo RSS logo

Forced Migration Review
Refugee Studies Centre
Oxford Department of International Development
University of Oxford
3 Mansfield Road, Oxford OX1 3TB, UK
fmr@qeh.ox.ac.uk  +44 (0)1865 281700
skype: fmreview